Une boucle musicale écrite avec FamiTracker

Lorsque j’ai découvert Shovel Knight (2014) quelques mois après sa sortie, je me suis intéressé de plus près à la musique 8-bit réalisée au moyen de FamiTracker. Au lancement du programme, mon premier constat fut son austérité.

FamiTracker

Heureusement, de nombreux tutoriels en ligne permettent de se familiariser avec celui-ci. J’ai tout naturellement commencé à écrire de petites boucles musicales, puisque c’est sur ce principe qu’est fondée la musique 8-bit à son origine. Celle que je vous propose aujourd’hui n’a pas été écrite spécifiquement pour cet article. Elle date d’il y a deux ans. Je me suis dit que c’était l’occasion de fournir une explication détaillée quant à son écriture. Alors allons-y!

Tout comme Jake Kaufman pour Shovel Knight, j’ai utilisé l’extension VRC6, fournissant trois canaux supplémentaires en plus des cinq initiaux. Dans les faits, cette extension n’a été utilisée que pour trois jeux à l’époque de la Famicom : Akumajou Densetsu (1989), Mouryou Senki Madara (1990) et Esper Dream 2: Aratanaru Tatakai (1992).

La première chose a été de choisir une tonalité et une signature rythmique. Dans FamiTracker, toutes les altérations sont notées au moyen de dièses. Il n’y a pas de bémols. Mon choix s’est porté sur la tonalité de la mineur, qui ne comporte pas d’altération à la clef, et sur une signature rythmique en 4/4.

Dans un deuxième temps, j’ai réfléchi à la structure générale de la boucle. Elle contient une introduction, une partie principale, qui utilise la même suite harmonique que celle de l’introduction, et une partie contrastante. La structure peut donc se résumer à AA’B. Le choix harmonique pour la partie A est simple. Il s’agit de i – VI – III – V7 (- i), répété en boucle. Tous les accords de cette partie sont en position fondamentale, c’est-à-dire que la note la plus grave est celle qui donne son nom à l’accord. Cette suite harmonique, qui utilise les degrés modaux VI et III, a l’avantage de faire partie de celles qui tombent facilement dans l’oreille, tout en faisant référence au système tonal avec une septième de dominante en bout de course. Dans une suite purement modale, le cinquième degré aurait été mineur. Ce que j’aime dans la suite avec une septième de dominante, en plus de faire référence à la dialectique entre tension et détente chère au système tonal, c’est le chromatisme de sol à la à l’une des voix. La quinte du troisième degré sol monte au sol# pour devenir la tierce majeure de la dominante avant de se résoudre sur la tonique.

ANB - Suite Harmonique 1
i – VI – III – V7 – i

Dans la musique 8-bit, les préoccupations mélodiques et rythmiques sont importantes. En tant que fan des Mega Man Classics, je me suis inspiré du morceau le plus célèbre de la série, celui du château du Dr. Wily dans le deuxième opus (1988).

Comme dans le morceau de Mega Man 2, le motif rythmique ci-dessous va traverser la quasi totalité de ma boucle. C’est un motif récurrent dans les musiques rock et metal. Il donne une sensation de galop très appréciable.

ANB - Motif rythmique

Dans la première partie de l’introduction, le motif rythmique est distillé dans la mélodie, avant d’apparaître en tant que tel au charleston et à la basse dans la seconde partie. La grosse caisse et la caisse claire sont de courts samples qui utilisent le canal DPCM.

Mélodie d'introduction

Pour donner plus de « punch » à l’ensemble, j’ai harmonisé la mélodie et inséré des arpèges rapides à l’une des voix supérieures dans la seconde partie.

ANB - Arpèges de l'introduction

Voici l’introduction avec toutes les voix.

Dans la partie A’, le charleston et la basse vont continuer inlassablement de jouer le motif rythmique, véritable moteur de la boucle. La suite harmonique reste la même que celle de l’introduction. De son côté, la piste triangle va devenir plus « sautillante » en jouant, entre autres, le motif rythmique couplé à des sauts d’octave, laissant le rôle de la basse à la seule piste sawtooth.

Durant cette partie, les deux premiers canaux pulse jouent un solo. Dans FamiTracker, pour avoir une réverbération – une plus grande profondeur de son – il faut que l’un des canaux joue la même chose que l’autre, décalé de quelques lignes et à un volume moins élevé. Il faut utiliser au mieux les canaux à disposition et être capable d’en sacrifier un pour donner plus d’enveloppe à l’une des voix. Le premier extrait est le solo avec un seul canal et le second avec les deux.

Voici la partie A’ dans sa totalité.

La partie B joue le rôle de contraste. Elle change de suite harmonique. Toutefois, celle-ci maintient un rapport fort avec les degrés modaux III et VI – au niveau analytique, nous pourrions même envisager I – IV – I – IV dans le ton de do majeur – et fait appel à une septième de dominante, comme dans A. Il est à noter que le second accord est sur sa quinte, une position assez faible choisie, dans le cas présent, pour que la basse procède par mouvements conjoints descendants, de la tonique à la dominante.

ANB - Suite Harmonique 2
i – III – VI – III – V7 – i

Cette seconde partie est beaucoup plus aérée au niveau mélodique. L’une des voix supérieures joue à nouveau des arpèges rapides dans l’esprit de ceux de l’introduction. Le motif rythmique se retrouve au charleston et à l’une des voix intermédiaires dans la seconde partie de B.

Je vous laisse apprécier la boucle dans sa totalité. Comme vous pourrez le remarquer, il existe ça et là des fioritures et de petits ajouts que je n’ai pas pris le temps de vous détailler. J’ai souhaité vous dresser le portrait général de la boucle en vous en détaillant certains aspects, sans pour autant vous justifier l’utilisation de chacune des notes. Sur la vidéo YouTube, vous pourrez voir le défilement dans FamiTracker. La boucle est directement exportée du programme, sans retouche.

2 commentaires

  1. Ah ben chapeau ! C’est un sacré boulot et une belle maitrise de FamiTracker ! Musicalement, c’est totalement digne des meilleurs B.O. de l’époque. Je serais curieux de voir ce que cela donnerait si tu te pliait aux limites des machines de l’époque. exit le VRC6 et retour à 4 pistes. Cela implique alors de combiner des éléments sur une même pistes… Par exemple pour faire un jeu NES, tu ne peux plus utiliser la commande volume, il te faut alors jouer avec des instruments aux volumes différents pour créer reverb et delay… quand tu te laisses de l’espace pour le faire ; )

    un prochain défit ?

    Aimé par 1 personne

Répondre à Mickael Blum Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s